Publicité
Publicité
leading story

Des "diamants de la guerre" à Anvers?

Lors d’une inspection au Diamond Office d’Anvers, les experts du SPF Économie ont découvert un envoi qui leur a paru suspect. Il s’agissait de diamants qui pouvaient potentiellement venir de la République Centrafricaine, un pays en guerre. Or, depuis juin 2013, le mécanisme mondial de contrôle du diamant brut, le Processus Kimberley, interdit l’exportation de diamants bruts provenant de la RCA car la guerre y fait rage. Après avoir découvert ces diamants, le service public fédéral a immédiatement demandé l’avis des experts diamantaires du Processus Kimberley. Ceux-ci ont constaté que les diamants provenaient plus que probablement de la République Centrafricaine, ceci au vu des photos de l’envoi et en considérant la production moyenne de diamants en RCA.