leading story

Des images accablantes de réfugiés syriens assassinés par des gardes-frontières turcs

L’organisation Human Rights Watch a diffusé pour la première fois des images de civils syriens morts sous les balles ou les coups des gardes-frontières turcs. En mars et avril, cinq personnes, dont un enfant, auraient ainsi été tuées, selon les sources de l’ONG internationale. En mars, l’observatoire syrien des Droits de l’Homme avait déjà dénoncé 16 meurtres de civils, sans images à l’appui cette fois. Alors que l’Union européenne sous-traite sa politique d’asile à Ankara, le président du Conseil européen Donald Tusk déclarait le mois dernier que la Turquie est "un modèle pour le monde de la manière dont nous devrions traiter les réfugiés".