Publicité
Publicité
leading story

Di Rupo a "le cœur qui saigne" en pensant aux exclus du chômage

Elio Di Rupo fait son mea culpa face aux exclusions du chômage. Il laisse entendre que cette mesure, il l’a prise sous la pression des libéraux.