epinglé

Diageo et Cie ont le gosier sec

Depuis le renforcement des mesures anti-corruption, la Chine ne réussit plus trop aux groupes mondiaux d’alcools et spiritueux. Après Pernod-Ricard, qui a déclaré ne pas prévoir de rebond chinois avant 2015, c’est Rémy Cointreau qui se voit contraint de réviser à la baisse ses prévisions de résultats.