leading story

En image |

Trois jours après son revers électoral aux primaires, le président argentin Mauricio Macri a annoncé une série de mesures pour "donner un coup de pouce" au pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires et tenter de combler son retard avant le scrutin présidentiel du 27 octobre. La défaite de Macri a plombé la Bourse de Buenos Aires et fait chuter le peso argentin, suscitant la crainte d’une grave crise pour l’économie du pays.