Publicité
Publicité
leading story

En Italie, un accord pour éviter l'affrontement budgétaire avec l'Europe

L’Italie semble vouloir saisir la main tendue par la Commission européenne. En jugeant que les conditions sont réunies pour ouvrir une procédure de déficit excessif à l’encontre de Rome, le commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici avait insisté la semaine dernière sur le fait qu’il n’était pas exclu que l’avis de la Commission évolue en fonction de l’attitude de Rome. Voici donc le gouvernement italien tout velours, assurant que tout serait fait pour trouver un terrain d’entente entre personnes de bon sens.