leading story

Entre Ankara et l'UE, des négociations en trompe-l'œil

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué le rétablissement de la peine de mort, abolie en 2004, après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet dernier. Une ligne rouge pour l’Union européenne. Cette annonce pourrait remettre en cause la candidature d’adhésion de la Turquie, a prévenu Federica Mogherini, coordinatrice de l’action extérieure de l’UE. Les négociations ouvertes en 2005 avaient pourtant officiellement repris à la suite de l’accord bilatéral sur les migrants conclu en mars.