leading story

"Face au boycott russe, l'horticulture doit se mettre en quête de nouveaux marchés"

La seule solution de long terme pour les exportateurs belges face à l’embargo russe est d’explorer de nouveaux marchés. Or sur ce plan, les possibilités existent, assure Jean-Louis Coppers (CRiON).