leading story

Hostilité anti-grecque au Sommet

Entre inquiétude et exaspération, l’opinion des Allemands à l’égard d’Athènes s’est rapidement dégradée ces derniers mois, au point qu’une courte majorité d’entre eux est désormais favorable au "Grexit", une sortie de la Grèce de l’euro. "Les Grecs nous ont déjà menti lors de l’introduction de l’euro en présentant de faux chiffres. Ils n’auraient jamais dû intégrer la zone euro", tempête à Berlin Bernd Türck, un retraité de 67 ans, inquiet de voir ses "enfants et petits-enfants financer ce pays". S’il se dit persuadé qu’un accord de dernière minute empêchera un "Grexit", lui-même serait favorable à une telle issue comme 51% de ses concitoyens, selon un sondage réalisé entre le 9 et le 11 juin pour le baromètre politique de la chaîne publique ZDF.