leading story

justice

Le juge des saisies francophone de Bruxelles a refusé le changement de langue demandé par l’État belge dans la procédure qui l’oppose à une famille syrienne. La procédure devra donc se poursuivre en français. Le cabinet du secrétaire d’État à l’Asile et la Migration fera appel de cette décision. Jeudi, les avocats de Theo Francken avaient demandé que la procédure se poursuive en néerlandais. Ils ont assuré vouloir solliciter l’exercice d’un droit qui appartient à tout justiciable. Mais pour les avocats de la famille syrienne qui souhaite obtenir des visas pour la Belgique, c’est une manœuvre dilatoire destinée à faire perdre du temps, avaient-ils plaidé.