leading story

L'accord final pour la Grèce serait en cours de rédaction

"De grands pas ont été accomplis, nous sommes près d’un accord" sur les conditions d’un prêt à la Grèce, a assuré le Premier ministre Alexis Tsipras à Athènes. Les équipes techniques du gouvernement grec et des créanciers ont commencé mercredi à rédiger un accord, portant sur certains points, a précisé une source gouvernementale grecque, tandis que des divergences entre créanciers retardent un accord global. Les équipes techniques du groupe de Bruxelles "ont commencé aujourd’hui le travail de rédaction d’un accord" à Bruxelles, a annoncé la source gouvernementale grecque, précisant que l’ébauche d’accord portait sur les niveaux d’excédent budgétaire à exiger de la Grèce, sur la réforme de la TVA, sur une révision du système de retraites et sur la dette. Mais "il reste le problème des différentes positions défendues par les créanciers. Si le FMI avait donné son aval, l’accord aurait déjà été conclu", assure cette source. Du côté de l’UE, le ton était moins optimiste. La Commission n’a pas confirmé, en remarquant que la réunion du groupe de Bruxelles (représentants de la Grèce et de ses créanciers) qui devait se tenir mercredi à Bruxelles n’avait pas encore commencé en raison de la panne de Belgocontrol. AFP