leading story

L'argent, perçu comme inutile au Venezuela

Au Venezuela, la crise s’accentue jour après jour. Le dernier acte fort et symbolique de la population dans une rue de Caracas: accrocher des billets de banque sur un arbre. Le bolivar souverain, monnaie du pays depuis août 2018, ne vaut plus rien à la suite de l’énorme inflation des prix. Il est impossible pour les habitants de se payer les besoins de première nécessité, comme la nourriture, tant le pouvoir d’achat a diminué. En d’autres termes, cet argent leur est inutile pour vivre. Après cinq jours de panne d’électricité plongeant le pays dans le noir, Juan Guaido, opposant du président Nicolas Maduro et président autoproclamé par intérim, souhaite tirer profit de la situation et a demandé au Parlement vénézuélien de décréter l’état d’urgence. © AFP