leading story

L'Europe blanchit provisoirement le Bisphénol A

L'exposition au Bisphénol A "aux niveaux actuels" "ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs", même si de nombreux doutes restent à tirer au clair, a tranché mercredi l'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (Efsa). Celle-ci oppose ainsi une fin de non-recevoir aux partisans d'une prohibition de cette substance, considérée comme un perturbateur endocrinien et cible de nombreux soupçons sanitaires. La France a généralisé l'interdiction à tous les contenants alimentaires de cet antioxydant et plastifiant, déjà banni des biberons européens depuis 2011. L'Efsa préconise, certes, de diviser par douze le seuil de sécurité pour l'exposition humaine. Mais l'exposition humaine réelle au Bisphénol A, également présent notamment dans les tickets de caisse, est "de trois à cinq fois inférieure" à ce nouveau "niveau sans danger".