L'Europe réserve sa décision sur la "flextension" du Brexit

Pendant que Boris Johnson continue de répéter à l’envi sa préférence pour un Brexit effectif le 31 octobre, mais alors que le processus de ratification de l’accord de retrait reste "en suspens" à Londres, l’Union européenne cherche un consensus sur la suite des opérations. Faut-il valider un nouveau report du Brexit, de quelle durée et le cas échéant dans quelles conditions? Les ambassadeurs des Vingt-Sept n’ont pas pu trancher ces questions, lors d’un débat d’orientation à ce sujet qui a duré un peu moins d’une heure, mercredi soir. Selon une source européenne, ils sont tous d’accord sur la nécessité d’un nouveau report du Brexit pour éviter une sortie sans accord du Royaume-Uni. Et ils ont exprimé "une forte préférence" pour que la décision soit prise par procédure écrite – c’est-à-dire sans avoir à convoquer un nouveau sommet des chefs de gouvernement. Ce qui implique de trouver rapidement un consensus sur la suite des opérations, puisque toute décision de report du Brexit doit être prise par le Conseil à l’unanimité.