leading story

L'exécutif de Hong Kong recule face aux protestations

Près de deux millions de manifestants vêtus de noir ont défilé ce dimanche à Hong Kong, selon les organisateurs. Deux fois plus nombreux que la semaine dernière, les protestataires ont des revendications claires: le retrait définitif de la loi controversée sur les extraditions vers la Chine continentale, ainsi que la démission de la chef de l’exécutif, Carrie Lam. Cette dernière a présenté ses excuses ce lundi, reconnaissant "les lacunes dans le travail du gouvernement qui ont entraîné beaucoup de conflits et de querelles dans la société hongkongaise". Pékin a cependant réaffirmé "condamner fermement" les "émeutes" et "soutenir la réaction" des autorités de Hong Kong, dénonçant "l’ingérence" de l’Union européenne. Ce lundi matin, des centaines de personnes bloquaient encore l’autoroute principale, près du Parlement local.