leading story

L'Italie s'oppose aux sanctions contre la Russie

L’Union européenne a condamné jeudi la Syrie et la Russie pour les atrocités commises lors du bombardement d’Alep. Sous la pression de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, les dirigeants européens devaient aussi menacer les deux régimes de sanctions. C’est ce que prévoyait le projet de conclusions adopté la veille par les ambassadeurs des Etats membres de l’UE. Mais, tard dans la nuit, toutes les références aux sanctions ont été retirées du texte final, à la demande de l’Italie.