Publicité
Publicité
leading story

La Bourse d'Athènes à un sommet en 2015

L’approbation des propositions de la Grèce par l’Eurogroupe a ôté une incertitude qui pesait sur le marché boursier grec. Même si le pays n’est pas tiré d’affaires, l’élimination de cette menace à court terme a provoqué un vif rebond de l’indice ASE de la Bourse d’Athènes. Celui-ci s’est envolé de près de 10%, sa plus forte progression depuis le 3 février, à 937,96 points. Il s’agit d’un record cette année. De plus, ce niveau n’avait plus été observé depuis le 8 décembre, jour où l’ex-Premier ministre Antonis Samaras avait annoncé une anticipation du scrutin présidentiel qui allait précipiter la chute de son gouvernement. Mardi, le secteur bancaire grec a enregistré une hausse boursière de 17%. Les institutions financières du pays étaient en première ligne en cas d’échec des négociations entre Athènes et ses créanciers. Le marché des obligations a aussi salué l’accord sur la Grèce: le taux des titres de dette grecs à dix ans s’est détendu à 8,37%, contre 8,93% lundi. Un taux plus faible traduit une plus grande confiance des investisseurs à l’égard des obligations concernées. "À court terme, notre avis est que la situation grecque devrait s’apaiser", estime Carsten Brzeski (ING-DiBa), tout en soulignant l’enjeu crucial des détails des réformes qu’Athènes doit présenter pour la fin avril.