La crise du coronavirus "prive l'ONU d'un outil démocratique"

L'assemblée générale annuelle de l'ONU, prévue fin septembre, se déroulera dans des conditions de travail jugées "handicapantes" regrettent les diplomates. Syrie, Iran, Libye... Depuis le début de la crise, les dossiers importants de l'organisation tournent au ralenti.