leading story

La justice interdit les "activités" des Frères musulmans

La justice égyptienne a interdit lundi les "activités" des Frères musulmans et ordonné la confiscation des biens de l’influente confrérie. Une nouvelle étape de la campagne de répression orchestrée par les nouvelles autorités du Caire envers le groupe dont est issu le président Mohamed Morsi, destitué début juillet. Les Frères avaient remporté fin 2011 les législatives en Égypte. Depuis la destitution de M. Morsi et son arrestation, les nouvelles autorités installées par l’armée répriment dans le sang les manifestations de ses partisans et ont arrêté les principaux dirigeants de la confrérie.