leading story

La Région bruxelloise baisse ses taxes pour sauver son casino

Depuis plusieurs années, le casino de Bruxelles essuie des pertes. En 2014, celles-ci s’élevaient à 5,6 millions contre 7,9 millions en 2013. Une amélioration due à des rationalisations de coûts ainsi qu’à un meilleur pourcentage sur les mises. En clair, les joueurs ont gagné moins. Sur 100 euros misés (hors poker), le casino a gagné 19,4 euros en moyenne en 2014, contre 17,9 euros en 2013. C’est plus que la moyenne sectorielle qui s’élève à 18,5 euros. "La situation s’améliorait et puis, il y a eu la menace terroriste, commente Pierre Stuyck, directeur financier du casino. On souffrait déjà du piétonnier. Mais c’était un moindre mal comparé à l’alerte terroriste." La fréquentation du casino n’est toujours pas revenue aux taux habituels. Le casino s’attend à terminer l’année 2015 avec des pertes plus élevées que 2014 "mais on espère ne pas atteindre les niveaux de 2013".