leading story

La Sûreté de l’État réclame deux fois plus d’effectifs

La Sûreté de l’État a rappelé jeudi devant le Parlement flamand sa demande d’un doublement de ses effectifs afin d’être en mesure de suivre toutes les formes d’extrémisme. Les Services de renseignement ont dressé une liste de quelques dizaines de personnes d’extrême droite qu’ils considèrent comme étant susceptibles de devenir violents. Ils ont également fait remarquer qu’une organisation structurée n’était pas nécessaire, ainsi qu’en témoigne le cas d’Anders Breivik.