Publicité
Publicité
leading story

La surveillance des centrales nucléaires et des autres points sensibles est un fiasco

Le "screening" des personnes autorisées à travailler dans des endroits sensibles - comme les aéroports et les centrales nucléaires - est déficient. Non seulement les banques de données contiennent des informations erronées, mais il n’existe aucun système permettant de vérifier rapidement si les personnes concernées restent sur le droit chemin après leur screening, prévient l’administrateur général de la Sûreté de l’État, Jaak Raes.