leading story

La tension retombe un peu à l'ULB

La tension sociale est quelque peu retombée mercredi à l’ULB à la faveur d’un conseil d’entreprise extraordinaire de plus de quatre heures où les autorités ont pu détailler les mesures qu’elles comptaient prendre pour boucler le budget 2014 de l’Alma Mater bruxelloise. Les syndicats, qui évoquaient mardi la possibilité de partir en grève, n’envisagent plus que des "actions symboliques" pour l’instant. L’université bruxelloise fait face à une situation budgétaire délicate en raison d’une diminution à hauteur de plus d’un million d’euros de l’allocation versée par la Fédération Wallonie-Bruxelles suite à la stagnation de ses inscriptions. Pour équilibrer le budget, les autorités de l’ULB envisagent notamment de ne remplacer qu’après un mois seulement les personnes en congé maladie, et à hauteur de la moitié de leur temps de prestation seulement.