La Wallonie n'a plus assez de grands terrains pour accueillir les investisseurs

Le ministre de l’Économie s’inquiète de la raréfaction de grands terrains pour accueillir les investisseurs étrangers. Des zones comme Liège, Mouscron ou le Brabant wallon sont particulièrement touchées par cette situation. Les zonings économiques wallons sont eux au bord de la saturation avec un taux moyen d’occupation de 85%.