leading story

Laurence Bovy repart à l'attaque à la SFPI

C’est reparti pour un tour dans le dossier de la présidence du conseil d’administration de la Société fédérale de participations et d’investissement (SPFI). Acharnement ou application de l’adage selon lequel qui veut tuer son chien l’accuse de rage. En effet, après avoir retrouvé son poste de présidente du conseil d’administration de la SFPI en avril à la suite d’une décision du conseil d’Etat qui l’y a réinstallée, Laurence Bovy (PS) en a été dégommé de nouveau en juillet (elle était nommée en 2013 pour un mandat de 5 ans) par un arrêté royal (AR). Un deuxième arrêté renomme Laurence Glautier (MR), cheffe de cabinet du président du MR Olivier Chastel.