"Le centrisme doit redéfinir le progrès" (Laurent de Briey, cdH)

Après 15 ans de pouvoir et une dégringolade électorale qui lui fait craindre le pire, c’est-à-dire la disparition, le cdH choisi l’opposition et se lance dans un processus de refondation qui doit durer deux ans. Ce travail est piloté par le président Maxime Prévot bien sûr mais également par un Laurent de Briey rodé à la réflexion sur les modes d’action politique. Rencontre.