leading story

le géant Facebook taclé par la petite Belgique

En juin 2015, la Commission de protection de la vie privée porte plainte contre Facebook pour infraction à plusieurs lois concernant les données personnelles. En novembre de la même année, Facebook a été reconnu coupable de collecter des informations sur des internautes qui ne sont pas membres du réseau social, grâce à un "cookie", c’est-à-dire un fichier placé sur leur navigateur qui mémorise des données à leur insu. À la suite de cette condamnation, la société américaine a décidé, en représailles, de bloquer l’accès aux pages publiques de Facebook à tous les internautes non inscrits sur le réseau social. Avec ceci, Facebook n’a pas dit son dernier mot. La firme a fait appel de sa condamnation au motif que le jugement contenait des termes en anglais au lieu de se limiter aux deux langues nationales. Un comble… Dans l’immédiat, ce jugement constitue une victoire pour la Belgique qui pourrait même faire jurisprudence au niveau européen.