leading story

Le gouvernement Letta en zone de turbulences

Le fragile gouvernement de coalition italien, qui avait déjà du mal à faire taire les dissensions en son sein sur les questions économiques, est menacé de turbulences après la condamnation définitive de Silvio Berlusconi pour fraude fiscale. Le président du Conseil Enrico Letta, de centre gauche, a réaffirmé vendredi que l’Italie avait besoin d’un gouvernement stable, déclarant que les déchirements internes étaient la dernière chose qu’il lui fallait. Le président Giorgio Napolitano a aussi appelé au calme, précisant que le pays avait besoin de "sérénité et de cohésion". Tout dépendra de l’attitude de Silvio Berlusconi. Jusqu’à présent, il n’a pas laissé entendre qu’il souhaitait faire tomber le gouvernement en place.