leading story

Le plan bancaire "sur les rails" mais les risques persistent

Le plan de réforme du secteur bancaire espagnol, qui a bénéficié d’un sauvetage européen de 41,3 milliards d’euros, "reste sur les rails" mais les risques pesant sur l’économie et donc sur le secteur financier "restent élevés", le pays peinant à corriger les déficits accumulés, estime le Fonds monétaire international (FMI) dans un rapport publié lundi. Le processus de réforme du secteur financier espagnol "est bien engagé" mais "la situation économique et budgétaire reste difficile", affirme elle aussi la Commission européenne dans un autre rapport publié lundi. Dans son précédent rapport, le 5 mars, la Commission avait estimé qu’il n’était pas nécessaire de renflouer le secteur bancaire espagnol au-delà de l’enveloppe déjà prévue à cet effet. En échange du plan d’aide pour les banques, le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy s’est engagé à assainir le secteur financier, ébranlé par l’éclatement de la bulle immobilière en 2008 et l’explosion du nombre de crédits impayés.