leading story

Les dossiers chauds des négociateurs bruxellois

Si rien n’est venu jusqu’ici contrarier les ambitions socialistes visant à constituer une coalition dite "progressiste" en Région bruxelloise, les négociations avec Ecolo et DéFI ne seront pas pour autant un long fleuve tranquille. En tant que nouvelle composante de la majorité, les verts voudront très logiquement marquer leur empreinte. Or, les marges budgétaires s’annoncent très faibles, selon les projections du Cerpe (Centre de recherches en économie régionale et politique économique) de l’Université de Namur. Que ce soit pour l’élaboration d’un vaste plan d’isolation des bâtiments ou le renforcement du réseau de transport public de surface, deux dossiers chers aux yeux des verts, le futur exécutif bruxellois devra commencer par se mettre d’accord sur la manière d’engranger de nouvelles recettes afin de maintenir ses capacités d’investissement. Les problèmes de gestion financière de Bruxelles-Propreté seront également débattus dans ce contexte.