Publicité
Publicité
leading story

Les gaz à effet de serre atteignent de nouveaux records

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) n’est pas optimiste pour la planète. Dans un bulletin publié hier, elle met en exergue le fait que la concentration de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère terrestre a encore augmenté en 2012 pour atteindre un niveau inégalé. Selon son étude, tous les gaz mis en cause (dont les principaux pointés ci-dessus) sont en augmentation rapide. L’OMM pointe avant tout le dioxyde de carbone (CO2), dont les émissions sont essentiellement liées à l’activité humaine. Or, rappelle l’institution spécialisée des Nations Unies, la moitié à peine de ce CO2 rejeté par les activités humaines peut encore être absorbée par la biosphère et les océans. L’OMM insiste: ce CO2 non absorbé demeure dans l’atmosphère des centaines, voire des milliers d’années et contribue au réchauffement global de la planète.