leading story

Les pêcheurs flamands seront-ils cantonnés à Ostende?

Les pêcheurs belges ont beaucoup à perdre en cas de Brexit "dur". La moitié de leurs prises proviennent en effet des eaux britanniques. "Les soles et les plies sont les principales espèces de poisson, explique Emiel Brouckaert, directeur de la Rederscentrale (centrale des armateurs) à Ostende. Elles représentent près d’un tiers de notre chiffre d’affaires annuel. Si nous ne pouvons plus pêcher dans les eaux britanniques, nous serons face à un gros problème. Nous serons les plus touchés de tous les pays européens."