billet politique

Les petits partis pourraient séduire près d'un électeur francophone sur quatre

Les petits partis pourraient séduire près d’un électeur francophone sur quatre, selon les derniers sondages sur les intentions de vote. Ils bousculent les partis traditionnels et, un peu, la campagne. Le mouvement peut-il tenir jusqu’au 25 mai?