Publicité
Publicité
leading story

"Les quotas ne peuvent être que transitoires"

"Ma porte est grande ouverte", plaide en substance la ministre de la Culture Alda Greoli (cdH), après avoir dévoilé la semaine dernière les contours de sa réforme des instances d’avis (dont fait partie le CAD, lire par ailleurs). Selon elle, cette grande remise à plat va faire bouger réellement les lignes. "Aujourd’hui, dans les commissions d’avis, les gens sont envoyés via leur représentation, via des fédérations. Demain, ce seront des candidatures individuelles, sur base d’un profil et d’un CV, donc nous aurons beaucoup plus le loisir, dès le renouvellement, c’est-à-dire dès le début de l’année prochaine, d’avoir une parité ou de tendre vers la parité à l’intérieur de ces commissions." De là, espère Alda Greoli, rejaillira une meilleure prise en compte de la notion de genre dans les répartitions des budgets.