leading story

Londres accuse Moscou de "mensonges"

Londres a accusé Moscou de "mensonges" sur les suspects de l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal le 4 mars à Salisbury, présentés mercredi comme des "civils" par le président russe Vladimir Poutine. "Nous savons de qui il s’agit, nous les avons trouvés. (…) Ce sont des civils bien sûr. Je vous assure qu’il n’y a là rien de criminel", a lancé Poutine, laissant entendre que ces deux hommes n’avaient rien à voir dans l’empoisonnement de Sergueï Skripal en mars. "Ces hommes sont des officiers du service de renseignement militaire russe, le GRU, a rétorqué un porte-parole de Downing Street. Nous avons demandé de manière répétée des comptes à la Russie sur ce qui s’est passé à Salisbury en mars, ils n’ont répondu que par des mensonges. Rien n’a changé."