leading story

Merkel exhorte à se mobiliser contre "la haine"

La Justice allemande a infligé lundi une peine de 8 ans et demi de prison ferme à un migrant reconnu coupable d’avoir mortellement poignardé une adolescente de 15 ans, un meurtre qui a choqué en Allemagne et dont s’est saisie l’extrême droite, comme à Chemnitz, pour faire campagne contre les étrangers. C’est un autre fait divers — la mort d’un Allemand de 35 ans — qui a déclenché les manifestations à Chemnitz. Hier, La chancelière Angela Merkel a exhorté les Allemands à se mobiliser contre la "haine" propagée par l’extrême droite. "Ce à quoi nous avons malheureusement assisté au cours des derniers jours, ces marches d’extrémistes de droite et de néonazis prêts à la violence, n’ont rien à voir avec le deuil d’un homme" mais visent "à lancer un message de haine, contre les étrangers, les responsables politiques, la police et la presse libre", a déclaré le porte-parole d’Angela Merkel, Steffen Seibert.