Publicité
Publicité
leading story

Moins de discriminations au logement à Bruxelles

Le nombre de cas de discriminations au logement pratiquées par des agents immobiliers à la demande du propriétaire a été réduit de près de la moitié en Région bruxelloise après une deuxième série d’appels masqués. L’information diffusée par Bruzz a été confirmée par le cabinet de la ministre bruxelloise du Logement, Céline Fremault (cdH). Une ordonnance qui entrera en vigueur en septembre 2019 permettra aux services d’inspection d’effectuer des tests pratiques. Le nombre d’agents immobiliers acceptant à la demande du propriétaire de pratiquer une discrimination à l’encontre de personnes d’origine étrangère lors de la mise en location d’un logement a baissé de 43% au moment d’un premier tour d’appels masqués en 2017, à 25% en 2018. Les agents immobiliers bruxellois sont encore 33% en 2018 à être prêts à discriminer un candidat-locataire bénéficiant d’une allocation.