leading story

"Nous allons devoir nous prémunir contre un nationalisme sommaire"

Barack Obama espérait certainement de meilleures circonstances pour son dernier voyage officiel à l’étranger. Arrivé hier à Athènes, le président américain a dû s’expliquer au sujet de l’élection de Donald Trump à sa succession. Il l’a attribuée à "la colère et la frustration" que ressentent les Américains. Il a également évoqué la montée des populismes en Europe et appelé les Américains et les Européens à se "prémunir contre la montée d’une sorte de nationalisme sommaire, d’identité ethnique ou de tribalisme construits autour de la notion de ‘nous’ et ‘eux’".