leading story

Palmyre, la perle antique du désert syrien, menacée

Les combattants du groupe État islamique étaient vendredi à moins d’un kilomètre de l’antique Palmyre en Syrie, faisant craindre que ce joyau inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité ne connaisse le même sort que les sites archéologiques en Irak, détruits par ces djihadistes. Le directeur des Antiquités et des musées syriens Maamoun Abdelkarim ou encore la directrice générale de l’Unesco Irina Bokova ont appelé la communauté internationale à se mobiliser pour éviter une catastrophe et sauver Palmyre. L’antique cité syrienne est réputée pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples, ses tours funéraires vestiges d’un brillant passé. Ville caravanière sur la "route de la soie", place luxueuse et luxuriante en plein désert grâce au commerce d’épices et de parfums, de la soie et de l’ivoire, Palmyre était l’un des plus importants foyers culturels du monde antique.