leading story

Pour le rival de Bouteflika, la fraude "a déjà commencé"

Dans un entretien au quotidien "Le Monde", l’ancien Premier ministre Ali Benfils, principal rival d’Abdelaziz Bouteflika pour l’élection présidentielle de jeudi, affirme que "La fraude a déjà commencé". Il estime impossible que le président-candidat ait pu recueillir en 48 heures les 4 millions de signatures de citoyens présentées au Conseil constitutionnel dans son dossier de candidature. "Si la fraude gagne, si je ne suis pas élu et qu’il n’y a pas de second tour, je ne reconnaîtrai pas ces élections programmées", a-t-il indiqué.