leading story

Pour parvenir à un vrai "islam belge", il faudra des réformes profondes

C’était le 4 décembre dernier. Un mois après les attentats de Paris, la commission chargée de proposer des pistes pour favoriser un "islam de Belgique" déposait – dans la précipitation – son rapport. "Il fallait agir vite, concède Françoise Tulkens (UCL), la présidente de la commission aux côtés d’Andrea Rea (ULB). Avec plus de temps, on aurait pu aller plus loin…" Cette commission a pourtant été mise en place bien avant la vague d’attentats de 2015 (lire "L’Echo" du 8 décembre). "Son objectif n’était pas de traiter de la déradicalisation, même si cela pourra avoir un impact", dit Andrea Rea.