leading story

Ralph Lauren n'en a pas fini avec l'Argentine

Ralph Lauren (RL) espérait en être quitte avec une grosse amende et pouvoir ensuite tourner la page de son aventure argentine. Mais Buenos Aires n’en a pas décidé ainsi. L’autorité fiscale argentine a demandé mardi aux autorités américaines de lui donner le nom des opérateurs douaniers qui avaient été corrompus entre 2005 et 2009 par des agents travaillant pour le compte de la marque américaine.