leading story

Serait-ce le cheval de Troie des multinationales US?

Ce n’est pas parce qu’une multinationale américaine est présente au Canada qu’elle pourra attaquer des décisions européennes, soulignent les promoteurs du traité.