leading story

"Signal d’alarme" après l’attentat de l’extrême droite

Le meurtre présumé d’un élu pro-migrant par un sympathisant néonazi constitue un "signal d’alarme" pour toute l’Allemagne, a averti le ministre de l’Intérieur, alors que le pays redoute la montée d’un terrorisme d’extrême droite. "Un attentat d’extrême droite contre un représentant de haut rang de notre pays constitue un signal d’alarme et nous vise tous autant que nous sommes", a déclaré Horst Seehofer. Ce meurtre marque "une nouvelle dimension" dans les actes et vise "le système démocratique" dans son ensemble, a ajouté le ministre. Il a parlé d’un "danger croissant" venant des extrémistes de droite violents.