leading story

Stiglitz veut mettre les paradis fiscaux en quarantaine

Les paradis fiscaux devraient être considérés "comme les porteurs d’une dangereuse maladie" et mis en "quarantaine" par la communauté internationale, estiment dans un rapport publié mardi le prix Nobel d’économie américain Joseph Stiglitz et l’expert anti-corruption suisse Mark Pieth. "Les régulateurs américain et européen devraient traiter les paradis fiscaux comme les porteurs d’une dangereuse maladie. Sans contrôle, ça peut se propager comme un virulent virus", écrivent-ils dans ce rapport, parmi une série de propositions destinées à combattre l’économie souterraine. "Nous savons quoi faire avec les dangereuses maladies contagieuses: quarantaine", ajoutent-ils.