Publicité
Publicité
leading story

"Syriza a espéré diviser la zone euro, il a été surpris"

Non, la fermeté de l’Eurogroupe vis-à-vis de la Grèce ne sert pas uniquement à donner une leçon aux partis antisystèmes d’Europe. Il s’agit avant tout de justice, estime Herman van Rompuy. Et la bonne nouvelle, c’est que les Grecs ont de plus en plus la volonté politique de tout faire pour s’y conformer.