leading story

"Toucher aux notionnels serait négatif pour Bruxelles"

Chaud devant. Dans un "position paper" de quatre pages dont "L’Echo" a obtenu copie, le vice-Premier ministre CD&V Kris Peeters endosse une position diamétralement opposée à celle du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) au sujet du mécanisme des intérêts notionnels. Rappel, dans la foulée des Etats-Unis qui émettent des critiques sur le mécanisme, Van Overtveldt a estimé qu’il fallait mettre fin au système.