leading story

Tusk envisage des élections en Pologne suite au scandale des écoutes

Le Premier ministre polonais Donald Tusk a indiqué jeudi que des élections législatives anticipées étaient une possibilité pour répondre à la crise suscitée par la publication d’enregistrements des conversations de hauts responsables. Parmi ces conversations, on entendait le gouverneur de la banque centrale, Marek Belka, proposer au ministre de l’Intérieur, Bartlomiej Sienkiewicz, de le soutenir en cas de crise de la politique budgétaire, en demandant en retour la démission du ministre des Finances de l’époque, Jacek Rostowski.