leading story

Un nouveau centre de crise à Bruxelles

À la suite des menaces terroristes qui pèsent sur la capitale (niveau 3 sur 4) et grâce aux nouvelles compétences qui lui sont transférées, le ministre-président a décidé de mettre en place un centre de crise régional, a-t-on appris à la suite de la réunion du gouvernement d’hier.