leading story

Un plan pour compenser Ford Genk

Un plan stratégique visant à soutenir l’économie limbourgeoise après la fermeture de l’usine automobile Ford Genk, que les autorités flamandes ont approuvé mardi matin, doit permettre de créer de 3.000 à 4.000 emplois à court terme et 10.000 à long terme, a assuré le ministre-président flamand, Kris Peeters. Le gouvernement flamand consacrera 81 millions supplémentaires à ce plan, un montant qui vient s’ajouter à des fonds européens et provinciaux.